Promesses

Le pouvoir de suggestion d'un matin ensoleillé.

Même si on est en février, même si il fait moins deux degrés. Les façades des maisons s'illuminent, les jardins d'hiver laissent deviner les futurs jardins de printemps, bientôt les tulipes commenceront à percer. Elles ont d'ailleurs déjà commencé à remplir nos vases et fleurir nos intérieurs. On se sent déjà transportés, les beaux jours sont à portée de main, une poignée de semaines.
Ces matins là me projettent immédiatement aux matins de presque printemps, quand on décide pour la première fois de l'année d'enfiler une veste plus légère, quand on sort dans un rayon de soleil pour passer un coup de fil, quand on boit la première boisson en terrasse, certes en ayant un peu froid, mais la première terrasse de la saison!
C'est un entre deux; on sent qu'on passe doucement de l'autre côté, du bon côté disait mon grand-père. La Saint Valentin n'est pas encore passée, le mois du printemps est encore un peu loin, il y aura encore des weekend à marcher dans la neige mais ces jours sont tels des perce neige; une touche de gaieté et d'espoir au coeur des semaines d'hiver.
Ce rayon de soleil qui traverse mon salon sur les coups de huit heures, c'est un sourire attendri qui se dessine sur mon visage, c'est plus qu'un rayon de soleil, c'est un voyage dans le futur. C'est la promesse d'un printemps unique, d'un printemps rond et heureux comme les premières fraises d'Alsace. C'est la promesse de s'épanouir en même temps que les bourgeons des arbres et d'éclore en tant que maman en même temps que les géraniums exploseront de fleurs sur les rebords de fenêtre de toutes les maisons, de toutes les winstub.
Il ne pouvait pas y avoir de plus belle synchronicité.

Commentaires

Articles les plus consultés